mercredi , septembre 20 2017
Derniers Articles

Quelle sont les solutions en cas d’impayés ?

La vie n'est malheureusement pas un long fleuve tranquille. Tout au long de son existence, on peut connaître des accidents de la vie qui conduisent à des difficultés financières et à des impayés. Elles peuvent être passagères mais parfois elles perdurent pendant de nombreuses années si on ne trouve pas l'aide nécessaire pour s'en sortir. La précarité peut résulter d'une perte d'emploi, d'un divorce, d'une maladie ou même d'un surendettement. Face à des situations particulières et souvent difficiles, il n'est pas toujours aisé pour un créancier de recouvrer les sommes dues. Raison pour laquelle il est plus facile de solliciter l'intervention d'une société de recouvrement qui aura la distance et la connaissance nécessaire pour obtenir le paiement des créances dues.

Le recouvrement amiable des créances

Avant de se lancer dans un contentieux judiciaire souvent long et onéreux pour obtenir le paiement de sa créance, il est toujours préférable de tenter une procédure amiable. Pour ce faire, il est nécessaire de dialoguer avec son débiteur pour connaître sa situation et sa bonne foi. Rien ne sert de discuter avec un débiteur qui ne souhaite pas honorer ses dettes. Dans une telle hypothèse, le recours à la justice doit être privilégié. Dans tous les autres cas, les solutions amiables doivent être privilégiées car cela permet de recouvrer sa créance à moindre coût et dans la plupart des cas plus rapidement. Un plan d'apurement de la créance peut être proposé au regard des facultés contributives de son débiteur. On peut donc obtenir le paiement des sommes dues en privilégiant l'écoute et la compréhension.

Le recouvrement judiciaire s'impose dans certaines situations

Les tribunaux doivent être saisis lorsque les solutions amiables n'aboutissent pas ou que la créance risque la forclusion en cas d'inaction du créancier. Il est important de rappeler, par exemple, que le code de la consommation prévoit une forclusion en cas d'inaction du créancier pendant deux ans à compter du premier impayé d'un crédit consommation. La sanction est lourde pour le créancier dans la mesure où il ne peut plus exiger le remboursement de sa créance s'il n'a pas opéré dans les délais. Il existe évidemment des cas d'interruption de la forclusion comme notamment la saisine d'une commission de surendettement.

Le recouvrement d'une créance est une affaire compliquée humainement car les débiteurs sont dans des situations financièrement délicates. Outre cet aspect humain, la voie d'exécution est un droit qui nécessite une connaissance spécifique. Pour aller vite, il est préférable de se faire accompagner par des spécialistes du recouvrement.

Article à Voir

Le marché des fenêtres connait une forte hausse sur le sol français

Les Français sont de plus en plus nombreux à se lancer dans l’acquisition de nouvelles …