vendredi , février 9 2018
Derniers Articles

Création d’entreprise : des solutions de plus en plus nombreuses

C'est indéniable, le nombre de créateurs d'entreprises est en hausse. Même si la tendance est observable sur le court terme, elle l'est d'autant plus si l'on regarde sur plusieurs années. En effet, en 10 ans, le nombre de créateurs d'entreprises a presque doublé. Même si les raisons sont nombreuses, on peut imaginer que c'est avant tout lié au contexte économique. Dans un climat de plus en plus incertain, nombreux sont ceux qui veulent créer leur propre business et devenir indépendants financièrement.

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe bien plus de possibilités qu'auparavant permettant de se lancer sans trop de craintes. En voici quelques-unes.

Le portage salarial connaît une forte demande

Être à son compte est une chance, clairement. Mais c'est aussi la source de nombreux risques. En fonction du statut et de la forme juridique choisie, les protections ne sont pas les mêmes. Qu'adviendra t-il de vos revenus si votre société venait à faire faillite ? Aurez-vous le droit de bénéficier d'allocations chômage le temps de vous remettre à flot ? Face à toutes ces questions, certains entrepreneurs décident de faire appel au portage salarial. Le principe est simple : exercer son activité de manière autonome, tout en bénéficiant d'une protection et d'un suivi personnalisé. Et il faut croire que le concept plaît puisque de plus en plus de sociétés proposent le portage salarial, que ce soit à Paris ou en province.

Le régime de l'auto-entrepreneur, pas aussi simple qu'il n'y paraît

Pour débuter une activité sans avoir à investir trop d'argent, l'auto-entreprise est la solution idéale. Malheureusement, près de 80% des sociétés créées sous ce statut juridique font faillite avant 5 ans. En effet, le laxisme autour de la structure et le manque d'accompagnement des créateurs mène bien souvent les projets à la faillite. Toutefois, cette option reste très intéressante, notamment dans le cadre d'une création d'entreprise en cumul avec les allocations chômage. Vous pourrez, sous réserve d'acceptation, bénéficier de l'ACCRE et d'une fiscalité allégée les trois premières années.

Vous savez ce qu'il vous reste à faire, vous n'avez plus d'excuses !

Article à Voir

Un sol facile à poser pour votre atelier

Pour votre atelier, vous avez besoin d’un revêtement spécifique pour que le confort soit au …