Pourquoi faire de l’hypnose contre l’hyperphagie ?

Nous avons tous été à un moment donné gourmand. Cependant, lorsque la gourmandise devient un refuge ou un automatisme, on parle de l’hyperphagie. Ce mal, encore appelé boulimie sans vomissement n’est rien d’autre qu’une suralimentation compulsive. C’est une maladie à la fois sociale, physique et psychologique qui trouve solution dans l’hypnose. Si vous hésitez encore à adopter cette alternative, laissez-vous convaincre par ces quelques raisons.

L’hypnose modifie l’état de conscience

L’hyperphagie est classée parmi les comportements compulsifs et inconscients. De ce fait, l’hypnose est le traitement recommandé. Elle est l’outil idéal pour la guérison des troubles alimentaires. En réalité, l’hypnose constitue un état de conscience modifié, situé entre le sommeil et la veille. Cet état rend le patient plus réceptif aux messages. Donc en situation d’hypnose, il est plus facile d’influencer positivement son inconscient.

Certes, le mécanisme du cerveau est complexe, mais rattache généralement certaines situations à des émotions ou comportements spécifiques. Dans le cas de l’hyperphagie, il peut s’agir de la présence d’une personne particulière, d’un moment de la journée ou un lien. Celui-ci ne s’en rend pas compte, mais ces liens vont progressivement accentuer ce mal. Mais grâce à l’hypnose, ces liens néfastes seront coupés. Le malade sera délivré de l’attitude négative qui lui semblait si incontrôlable.

L’hypnose modifie les rapports avec la nourriture

Le principal objectif de l’hypnothérapie est de restaurer votre lien avec la nourriture. Pour ce faire, il y a plusieurs méthodes que le thérapeute peut choisir. En premier lieu, il se chargera de toucher la cause profonde du mal. Les hyperphages mangent pour combler un mal-être ou un vide intérieur. Paradoxalement, ce trouble engendre aussi chez eux, les émotions négatives que sont la honte et la culpabilité. En retour, ces mêmes émotions (ou d’autres encore) induiront des comportements hyperphages. Le rôle de l’hypnothérapeute sera donc d’apporter une modification à votre perception des émotions négatives afin qu’elles ne produisent plus cette mauvaise inclinaison vers la nourriture.

En second lieu, le spécialiste peut se servir d’outils imaginaires pour lutter contre la maladie. Le plus connu est l’anneau gastrique mental. C’est un outil, purement symbolique, mais solidement ancré dans votre inconscient. Le corps et l’esprit étant intimement liés, il sera donc difficile pour le patient de manger de grandes quantités de nourriture. L’objectif de l’utilisation de ces outils est de créer des freins positifs vis-à-vis de la nourriture.

L’hypnose guérit de l’hyperphagie

L’hypnothérapie la plus employée dans le cadre de l’hyperphagie est l’hypnose ericksonienne. Elle consiste à déplacer l’attention d’un individu sur le contrôle qu’elle a sur sa vie. Dans ce cas, il s’agit de la nourriture. Elle estime que ce n’est pas la crise qui est le problème, mais plutôt sa cause profonde. Pour ce faire, elle suit des étapes précises comme :

  • l’orientation vers plus de plaisir ;
  • la restauration de l’estime de soi ;
  • le recadrage hypnotique du comportement alimentaire.

Cette thérapie pense en effet que l’excès de contrôle occasionne une perte de contrôle. Cependant, lorsque le patient prend plus de plaisir et de liberté à manger, il contrôle mieux les pulsions. Ce faisant, son estime de soi sera progressivement restaurée au fil des séances. La sécurité émotionnelle qui en découle lui permettra de mieux gérer les éventuels chocs émotionnels. La conséquence évidente est qu’il retrouvera un comportement alimentaire naturel.

Élodie
Vous pouvez retrouver grâce à ce site toutes les actualités et les articles comme les bons plans. Je vous propose de me suivre pour en apprendre un peu plus sur mes passions. Je suis surtout spécialisée dans l’immobilier et les technologies !
Lernvid.com Santé Pourquoi faire de l'hypnose contre l'hyperphagie ?