jeudi , septembre 21 2017
Derniers Articles

Mobilité Douce, les nouveaux moyens de transport

Mobilité Urbaine

La mobilité en milieu urbain n’est plus comme avant, et c’est tant mieux. Tout porte à croire que les parkings urbains pour nos véhicules à moteur et les stations-services de centre-ville vont laisser peu à peu la place à une mobilité douce. La nouvelle mobilité douce permet donc d’espérer un développement urbain durable dans un futur tourné sur l’écomobilitté. Cet objectif semble répondre à la fois au problème alarmant de sédentarité et aux problèmes de santé liés à l’obésité qui augmentent chaque année dans les villes. L’absence totale d’intérêt des populations pour ce genre de mobilité à fait place petit à petit à un regain d’intérêt des citoyens et des collectivités pour la mobilité urbaine douce. Faisons un petit tour d’horizon des vers les différents types de mobilité douce.

 

L’indémodable !

Bien qu’il n’ait jamais totalement disparu, il semble que le vélo ait été réhabilité au cours des années 2000 comme moyen de transport en milieu urbain. Depuis 2001, on enregistre une hausse d’utilisation du vélo de plus de 50 % dans les zones urbaines. Outre son accessibilité à tout le monde, celui-ci comporte de nombreux avantages. En ville, sur des courtes distances, c’est le moyen de transport le plus rapide. Il permet surtout d’éviter les bouchons et le stress qui les accompagnent et de rouler en toute sécurité à condition de respecter quelques règles. Voilà pourquoi l’indémodable compagnon à deux roues est le moyen de mobilité douce le plus prisé. Il est bon de savoir aussi que c’est le plus efficace en matière d’énergie. Il est donc adapté à toutes les conditions physiques et permet par exemple sur une même distance de consommer deux fois moins d’énergie qu’en marchant.

Son petit frère, le vélo pliant, est lui aussi de plus en plus utilisé notamment dans les grandes capitales européennes. Son encombrement minimum permet en effet de le transporter dans le train ou le tramway et de le monter à son domicile ou au bureau pour éviter les vols. Son poids léger et sa conception lui permettent même des performances étonnantes pour un petit gabarit. C’est un vélo spécialement conçu pour la ville et qui s’adapte à toutes les situations.

 

La petite sœur moderne et pratique

Moins cher et beaucoup moins encombrante, la trottinette est un moyen tout aussi pratique de se déplacer dans la ville. Les avantages sont assez nombreux, le principal étant que les usagers de trottinettes sont considérés comme des piétons. Il leur est donc possible d’utiliser les trottoirs, les passages piétons et les rues piétonnes. La trotinette permet aussi une utilisation dans n’importe qu’elle tenue avec un effort à fournir minimum. La bonne nouvelle est donc que vous n’arriverez pas en nage au bureau. Facile à plier, la trottinette vous permet d’emprunter d’autres moyens de transport sans problèmes et de l’emmener partout avec vous.

Ceux qui redoutent les montées et les cuisses qui chauffent pourront adopter la trotinette électrique. Bien qu’elle soit plus cher à l’achat, elle est beaucoup plus rapide. La trottinette électrique est un moyen économique, écologique, rapide et sain de se déplacer en ville. Pas étonnant donc qu’on en voit si souvent dans les cités modernes.

 

Pour les sportifs

Pas de panique, les sportifs peuvent aussi participer au mouvement d’écomobilité. Les rollers et les skateboards reviennent à la charge. Ceux qui voudront se rappeler leurs années de lycée pourront aussi très bien fouiller le garage pour ressortir leur planche. Même si ce sont des moyens de transports qui nécessitent une certaine maîtrise, l’avantage à les adopter est grand. Il permet d’allier transport et sport et de filer au bureau tout en brûlant les calories de la veille. La douche sera certainement à prévoir à l’arrivée, mais vous aurez mis environ trois fois moins de temps qu’en marchant sur des distances de moins de 5 kilomètres.

 

Les transports du futur

Ce sont les véhicules de demain pour se faufiler entre les bouchons. Ces appareils électriques commencent à se répandre dans les villes. Les constructeurs augmentent leur autonomie de modèle en modèle.

L’E-Roue ou Solowheel peut rouler jusqu’à la vitesse de 18 km/h environ. La prise en main de l’appareil est assez simple, une simple inclinaison vers l’avant pour accélérer et vers l’arrière pour freiner. Une fois que vous maîtriserez ces deux gestes la monoroue électrique n’aura plus de secret pour vous. Les utilisateurs de la monoroue sont considérés eux aussi comme des piétons. De plus, les modèles récents pèsent à peine plus de 10 kilos ce qui vous permettra de le monter au bureau pour pouvoir le brancher. Le prix reste encore le plus difficile à gérer dans ce type de produit, mais c’est une solution efficace de se déplacer en ville sainement et sans efforts.

Contrairement à la monoroue qui s’enfourche comme une moto, pour utiliser un gyropode, vous devrez vous tenir debout sur celui-ci et attraper fermement le guidon. Mais là encore les chiffres sont les plus intéressants, l’autonomie de 25 km et une vitesse de plus de 20 km/H. Le gyropode pèse cependant une vingtaine de kilos, il vous sera donc difficile de le monter au bureau, mais la maniabilité est plus grande que celle de la monoroue. Côté portefeuille, il faut compter aux alentours de 3000 Euros pour un modèle digne de ce nom, mais nul doute que la concurrence et la demande se développant conjointement rendront l’appareil plus accessible.

 

La mobilité douce propose de nombreux avantages pour ceux qui la pratiquent autant que pour la collectivité. Elle favorise la rapidité et la liberté de déplacement de ses usagers et leur assure une activité physique régulière. Les grandes villes favorisent le développement de la mobilité douce urbaine en faisant des efforts considérables pour aménager des voies et des solutions pratiques pour leurs utilisateurs. En matière de transport urbain, la voiture a été dépassée depuis longtemps. L’évolution de la mobilité douce urbaine offre un espoir d’une vie urbaine future plus écologique, plus économique et plus saine.

 

Mobilité douce en Suisse : https://www.astra.admin.ch/astra/fr/home/themes/mobilite-douce.html

Mobilité douce en France : http://www.mobilitedouce.fr/

Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Mobilite-durable,1722-.html

Article à Voir

Favoriser sa récupération après retour d’hospitalisation

Pour un senior qui subit une opération chirurgicale ou d’un séjour en hôpital en raison …