Potager connecté : comment ça fonctionne ?

Le potager connecté est un outil autonome de culture de plantes en intérieur. Vous n’avez pas besoin d’avoir la main verte pour vous en servir. Ces potagers sont propres et peuvent même ajouter un plus à votre décoration d’intérieur. Ces outils de culture ont également l’avantage de vite faire pousser les plantes. Il existe différents modèles sur le marché avec différentes fonctionnalités. Les potagers connectés sont donc des outils révolutionnaires permettant à tout le monde de cultiver des plantes avec aisance. Découvrez dans ce guide, comment fonctionnent les potagers connectés.

Potagers connectés : quelles sont les principales fonctionnalités ?

Pour un fonctionnement optimal, un potager connecté embarque plusieurs fonctionnalités.

La lumière LED

Les potagers connectés sont équipés d’une lumière LED performante et adaptable. Cette lumière contribue à la pousse des plantes. En effet, les plantes ont besoin de lumière pour bien pousser. À l’intérieur, ils ne pourront pas bénéficier de ce rayonnement. C’est pourquoi il faut absolument leur fournir de la lumière. La lumière LED donne une lumière qui produit les mêmes effets que la lumière du soleil. Cette lumière pourra donc répondre aux besoins des plantes. Lorsque cette lumière fait défaut, la plante va s’étioler. La croissance des feuilles sera réduite au profit des tiges. Même dans un appartement lumineux, ce problème se pose toujours. Cependant, avec l’éclairage produit par la lumière LED la plante sera bien dense.

La lumière LED du potager connecté s’allume le matin et s’éteint le soir. Elle fonctionne exactement comme s’il s’agissait de la lumière naturelle du soleil. Avec un nombre suffisant de LED, la lampe bénéficie d’une bonne quantité de lumière. Cette lampe est assez proche de la lumière du matin pour ne pas vous gêner à l’intérieur. Certaines lumières LED sont équipées d’un programmateur. Vous pouvez donc les régler selon les besoins spécifiques de vos plantes. Une fois automatisée, vous n’auriez plus besoin de vous en occuper.

Les capsules

Les capsules contiennent des graines et des nutriments nécessaires pour la pousse de la plante. Ce sont donc ces capsules qui sont insérées dans le potager. Vous ne pouvez pas faire pousser les plantes dans un potager connecté en utilisant les graines classiques. Les capsules contiennent déjà un substrat riche avec les graines. Chaque marque de potager conçoit également des capsules spécifiques pour son modèle. Il est donc important de connaître à l’avance les plantes que vous pouvez faire pousser en fonction de votre modèle.

En général, les capsules contiennent des graines pour les plantes aromatiques, les fleurs et tous les types de plantes d’intérieur. Dans le potager se trouve un réceptacle dans lequel vous devrez déposer la capsule. Une fois déposée, vous n’auriez plus qu’à attendre que la graine pousse. Le temps d’arrosage des graines est donné par le potager lui-même. Vous serez donc averti à temps pour ne pas manquer de le faire. Une fois que les plantes auront bien poussé, vous pouvez utiliser les anciennes capsules comme compost.

L’application mobile

Les potagers connectés sont dotés d’une application. C’est cette application qui donne aux potagers la capacité de gestion automatique. Ce sont des potagers smart dotés de la technologie Adaptlight. C’est cette dernière qui permet de gérer l’intensité de la lumière LED. Ainsi, lorsque votre intérieur est suffisamment éclairé, la lampe LED ne s’éclairera pas davantage.

Une application mobile téléchargeable sur Android et iPhone permet en outre de gérer les autres fonctionnalités de ce type de potager. Cette application affiche sur votre téléphone des graphiques qui renseignent sur l’évolution de vos plantes. Vous recevrez directement sur votre téléphone des notifications pour arroser la plante au besoin. Certaines applications vous donneront également des conseils pour vite faire pousser vos plantes. Ces différents conseils et astuces vous permettront de savoir ajuster les horaires de luminosité ainsi que l’intensité de vos LED.

Comment fonctionne le potager connecté ?

Les potagers connectés ou potagers smart disposent de différents accessoires qui les rendent automatiques. Après avoir déposé les capsules contenant les graines à l’intérieur, il faut mettre un couvercle transparent sur le potager. Vous pouvez alors voir l’évolution de la plante. Certains potagers disposent d’un réservoir dans lequel il faut mettre de l’eau pour une meilleure hydratation de votre plante. Au moyen de l’application installée sur votre téléphone, vous recevrez les notifications nécessaires pour l’entretien de votre plante. L’application du potager connecté dispose d’un tutoriel qui vous renseignera davantage sur l’entretien de la culture.

Cette application gère également la luminosité nécessaire pour la pousse de la plante. Elle vous aidera donc à gérer l’allumage des lumières LED qui vont alimenter la culture. D’autres potagers disposent d’un capteur pour suivre les plantes depuis votre téléphone portable. Ses capteurs vous renseigneront sur le taux d’humidité, sur le taux d’engrais et même la température ambiante de la culture.

Le fonctionnement du potager connecté est donc très simple. Vous n’avez pas besoin d’être assisté pour l’utiliser. Il suffit de déposer les capsules là où il faut et de se laisser guider par l’application mobile. En suivant les différentes instructions, votre plante poussera très vite dans son pot connecté. D’ailleurs, ces outils de culture d’intérieur sont vendus avec des manuels d’utilisation pour faciliter la tâche aux utilisateurs. Même si les différents modèles disponibles sur le marché ont parfois des spécificités, le mode d’utilisation demeure généralement le même pour tous les potagers connectés.

Élodie
Élodie
Vous pouvez retrouver grâce à ce site toutes les actualités et les articles comme les bons plans. Je vous propose de me suivre pour en apprendre un peu plus sur mes passions. Je suis surtout spécialisée dans l’immobilier et les technologies !
Lernvid.com Hâbitat Potager connecté : comment ça fonctionne ?