Achat de son premier appartement : comment le financer ?

Tout le monde désire un jour devenir propriétaire d’un bel appartement situé dans une région agréable. Il s’agit d’une ambition qui nécessite un véritable financement. Cependant, l’on a souvent du mal à constituer ce capital pour parvenir à ses fins. Voici comment vous pouvez procéder pour financer l’achat de votre premier appartement.

Demander un prêt à taux zéro

L’une des possibilités pour financer l’achat de votre premier logement est de recourir à un prêt à taux zéro. C’est un prêt mis en place pour venir en aide à toute personne désireuse d’obtenir son premier logement. Dans ce type de crédit, l’État subventionne un apport à hauteur de 40 % du montant de votre logement avec un plafond de 130 000 euros.

Le prêt à taux zéro est défini comme une subvention accordée par l’État avec l’intermédiaire d’une banque conventionnée au profit des ménages. Pour en bénéficier, vous devez remplir un certain nombre de conditions. Au nombre de ces dernières, vous ne devriez pas être propriétaire d’un logement et votre revenu doit respecter un plafonnement.

La limite des revenus est déterminée en fonction de vos charges familiales, mais aussi de la zone de résidence de votre logement. Ne pouvant pas couvrir la totalité des frais d’acquisition du logement, vous êtes tenu d’y contribuer avec un apport.

Cette quote-part peut provenir de n’importe quelle autre source de financement. Le prêt accordé s’emploie non seulement pour acquérir un logement neuf, mais aussi un logement déjà habité. Il devra être remboursé sur une période comprise entre 20 et 25 ans.

Solliciter le prêt action logement

Vous avez la possibilité de demander un prêt action logement pour acheter votre premier appartement. C’est le genre de crédit que vous pouvez contracter pour procéder à l’achat d’un logement neuf ou ancien. Il peut être aussi utilisé pour les opérations de construction ou d’agrandissement d’un logement par addition.

Accordé par un organisme collecteur à taux fixe compris entre 0 et 1 %, il est destiné à une catégorie particulière de salariés. Il s’agit des employés sous contrat dans une institution privée, quel que soit le secteur d’activité à l’exception des entreprises agricoles.

Cependant, l’effectif du personnel doit être supérieur ou égal à 10 pour permettre aux salariés de bénéficier de cette offre de crédit. Notez que les retraités ayant servi dans ces entreprises peuvent aussi en bénéficier à condition d’avoir cessé leurs activités il y a moins de 5 ans.

Le prêt action logement vous permet d’obtenir un crédit minimal de 7000 euros et peut atteindre 25 000 euros. Ce montant varie en fonction de vos revenus, de votre zone d’appartenance et du nombre de ménages. Il contribue à la réalisation de votre projet à hauteur de 30 % du montant global des travaux.

Il est encore appelé prêt 1 % employeur ou 1 % logement. Il revient à l’entreprise de proposer le montant à accorder aux employés puisque c’est la structure qui prend l’engagement auprès de l’organisme pour ses salariés en exercice. La durée de remboursement de ce prêt est d’au plus 20 ans.

Obtenir un prêt d’accession sociale

Un autre moyen dont vous pouvez disposer pour financer l’achat de votre premier logement est l’obtention d’un prêt d’accession sociale. Ce prêt destiné à financer près de 100 % de votre projet d’acquisition de logement est octroyé aux personnes à revenus modestes.

Ainsi, vous deviendrez vous aussi un propriétaire de logement nouvellement construit ou d’une résidence déjà existante. À l’image des deux précédents prêts, la détermination du montant de crédit va également dépendre de la situation géographique de l’appartement.

Le prêt peut aussi servir à financer des travaux de réhabilitation de tout genre d’un appartement pour un site d’habitation. Dans ce cas précis, si le montant des travaux n’excède pas 4000 euros, le prêt ne sera pas accordé. Toutefois, si le crédit est octroyé dans ce contexte, les travaux doivent obligatoirement prendre fin avant les trois années qui suivent l’octroi.

En cas d’emprunt pour devenir propriétaire, les travaux doivent prendre fin dans les 12 mois qui suivent avec comme obligation d’occuper le logement pendant plus de 8 mois. Toutefois, des situations majeures peuvent survenir et vous empêcher d’occuper le domicile durant 8 mois dans l’année.

La concurrence entre les banques étant de plus en plus rude, il serait plus convenable de comparer les offres avant de faire votre choix. Si la durée de remboursement peut varier allant de 5 à 30 ans, le taux d’intérêt reste négociable. D’une banque à l’autre, vous serez soumis à des offres à taux fixe, à taux variable ou encore à taux modulable.

Il vous revient alors de faire votre choix pour demander votre prêt. Sachez aussi que la particularité de ce crédit vous donne la possibilité de modifier la durée initialement prévue au contrat.

Obtenir des aides sociales

Outre la contraction de crédits auprès de l’État ou des banques, vous pouvez solliciter des aides sociales. Ces subventions peuvent provenir des communes, des départements, des régions, des mutuelles, etc. Il arrive que les communes sollicitent des subventions extérieures pour la construction de logement pour ensuite les mettre à disposition des citoyens.

Pour en bénéficier, vous devrez vous rapprocher de ces départements ou communes et prendre connaissance des conditions à remplir. Les mutuelles organisent aussi au sein des entreprises des démarches auprès des bailleurs ou des institutions pour permettre aux salariés de se constituer un capital. À vous de choisir l’option la plus appropriée à votre situation.

Élodie
Élodie
Vous pouvez retrouver grâce à ce site toutes les actualités et les articles comme les bons plans. Je vous propose de me suivre pour en apprendre un peu plus sur mes passions. Je suis surtout spécialisée dans l’immobilier et les technologies !
Lernvid.com Hâbitat Achat de son premier appartement : comment le financer ?