jeudi , septembre 21 2017
Derniers Articles

Dites-le avec des fleurs pour la Fête des mères, mais par n’importe comment

Une maman, c’est que l’on a de plus cher, de plus important même. Quoi de plus naturel que de lui prouver son amour en lui offrant un cadeau le jour de la Fête des mères ? La façon que l’on a d’honorer sa maman peut varier d’un pays à l’autre. Ses goûts, ses envies peuvent aussi influencer la manière dont on souhaite la remercier de nous avoir donner la vie. Alors que les coquillettes, les macaronis et autres farfalles sont de rigueurs pour confectionner le sempiternel collier de pâtes – surtout à l’école élémentaire – mieux vaut néanmoins la toucher droit au cœur. Et loin d’être simple, recevoir des fleurs fait toujours plaisir surtout lorsque l’on est loin.

Le pouvoir des fleurs et leur langage

Le bouquet de fleurs coloré qui embaume l’air pour dire « je t’aime maman » est un incontournable. C’est aussi le symbole de tout l’amour qu’elle nous porte depuis notre naissance. Mais voilà, les fleurs ont pour la plupart une signification particulière. Selon leur couleur, leur forme et leur odeur, mieux vaut les choisir avec tact et doigté. Pour composer des bouquets originaux et chargé de sens, mieux vaut s’en remettre aux mains expertes d’un fleuriste. D’autant plus si l’on est loin, le bouquet composé d’un clic est alors envoyé à l’autre bout de la France. Pour avoir quelques pistes, tour d’horizon de certaines fleurs pour envoyer le bon message.

Les fleurs et leur signification

Selon les cultures et au fil du temps, on accorde au langage des fleurs une symbolique particulière et chacun a une signification. 

La pivoine, la fleur par excellence de la Fête des mères

Grosse fleur en forme de boule, elle se décline dans un camaïeu de blanc, de rose et de violet qui s’épanouie pleinement pendant la période de la Fête des mères. Elle est d’ailleurs, par tradition, associée à cette fête. Elle est le symbole d’amour, de protection et donc des relations de mère à enfant.

La rose pour un choix judicieux

La rose rouge – symbole de passion et de volupté – s’offre généralement pour la Saint-Valentin. En règle générale, la rose s’invite avec plaisir pour la Fête des mères. Déclinée en bouquet de roses multicolores ou au sein de composition florales, sa couleur est riche de sens et de raffinement. La rose rose, est le symbole de la féminité, de la joie et de la tendresse, blanche elle marque plutôt l’innocence, la pureté et le respect. Et pour apporter un zeste de bonheur et de vitalité, une touche de roses jaunes et/ou oranges.

Le lis pour un amour puissant

Le lis ou lys impose tant par sa stature que par son parfum qu’il diffuse dans l’air. Emblème des rois, cette fleur est autant le symbole de la pureté, que de la puissance. Traditionnellement blanc, il envoie un message fort dans le cadre de la Fête des mères. Outre sa symbolique, il donne du relief, de la hauteur à la composition florale.

L’orchidée entre finesse et sobriété

Élégante, contemporaine, l’orchidée est le symbole de raffinement, d’élégance, de bon goût. C’est aussi, un choix pérenne car c’est la plante qui s’offre. Ce qui permet, au fil des jours et des mois de conserver l’amour et l’attention que l’on porte à sa maman. Un message d’amour qui s’inscrit donc dans la durée.

Les fleurs hautes en couleurs

Le blanc incarne la pureté, le raffinement et l’élégance. Le rose, incarne la douceur et la tendresse. A l’image du rose, le bleu incarne également la tendresse, la passion. Le jaune et l’orange sont des couleurs lumineuses, qui évoquent la joie et la gaieté. Quant au rouge, c’est d’un amour passionnel qu’il s’agit. Pour finir, le violet exprime la délicatesse et la profondeur des sentiments.

Pour la petite histoire …

Pour l’anecdote, il faut remonter au temps de nos ancêtres. Dans la Grèce Antique, on célébrait la mère de Zeus, la déesse de la maternité Rhéa ou cybèle. La mythologie grecque honorait donc cette déesse au printemps pour célébrer la fertilité. Plus tard, au temps des Romains, on rendait hommage à la déesse Matralia. La Fête des mères, telle qu’on la connait aujourd’hui fut longtemps appelée Mothering Day et fut initié en 1870 par l’activiste américaine Julia Ward Howe invitant les mères du monde entier à s’unir pour obtenir la paix.

Ce sont les Etats-Unis, qui les premiers en font une fête nationale officielle dès 1914. Les deux guerres mondiales successives ont été le facteur déclenchant où les soldats américains propagèrent cette tradition dans toute l’Europe

En France, le village d’Artas organise pour la première fois une cérémonie en l’honneur des mères de familles nombreuses en 1906. Puis, en 1918, la ville de Lyon rend hommage aux mères et aux épouses ayant perdu leurs fils ou leur époux à la guerre. L’appel du Maréchal Pétain en 1942 pour relancer le taux de natalité confère à ce jour particulier un ton bien plus solennel ayant pour seule visée de repeupler la France. Il faudra attendre 1950, pour que la loi du 24 mai instaure une date de manière officielle pour tout le pays et fixe la date de la Fête des mères le premier dimanche de juin.

Le jour de la Fête des mères n’est pas similaire d’un pays à l’autre et ce, de par le monde. Alors qu’en Europe elle est principalement en mai, en Argentine, par exemple, elle a lieu en octobre.

Article à Voir

Favoriser sa récupération après retour d’hospitalisation

Pour un senior qui subit une opération chirurgicale ou d’un séjour en hôpital en raison …