Causes et solutions de la baisse de pression d’une chaudière à gaz

La chaudière est un équipement très important pour notre quotidien. Responsable à la fois du chauffage et de la production d’eau sanitaire chaude, il est difficile de s’en passer. Alors lorsqu’on remarque une baisse de pression, la panique s’installe rapidement. Dans cet article, nous vous exposons certaines raisons qui peuvent être à l’origine de la baisse de pression, ainsi que les solutions.

Quand est-ce qu’on parle de baisse de pression d’une chaudière ?

Il est vrai qu’on a rarement tendance à vérifier la pression de la chaudière. Certains signes évidemment ne trompent pas, notamment si vos radiateurs arrêtent soudainement de chauffer, ou bien que l’eau chaude n’est plus disponible lorsque vous tournez le robinet. C’est là qu’intervient le réflexe d’aller voir le niveau de pression de la chaudière. Heureusement, la plupart des modèles sont équipés de manomètres sur lesquels il est possible de récupérer rapidement cette information. Les modèles plus récents eux, ont un écran de contrôle qui affiche donc directement le niveau de pression actuel, en bar.

De manière générale, la pression d’une chaudière devrait être entre 1 bar et 2.2 bars, cependant cela peut varier selon les modèles ainsi que le nombre d’étages de l’habitation en question. Vous trouverez plus facilement l’information sur la notice de votre chaudière, ou bien auprès de votre installateur. Cependant, en règle générale, une fois que la pression devient inférieure à 0.8 bar, il est légitime de s’inquiéter, le niveau de pression idéal étant autour de 1.5 bar, ce qui devrait correspondre à un fonctionnement normal et efficace de votre chaudière.

Quelles sont les causes des baisses de pression d’une chaudière ?

Une fois la baisse de pression repérée, faut-il encore établir le bon diagnostic ? Parmi les raisons qui peuvent être à l’origine des baisses de pression dans une chaudière, on retrouve :

  • Un oubli de l’appoint d’eau lors de la purge des radiateurs ;
  • une fuite de la soupape de sécurité ;
  • des problèmes dans le vase d’expansion ou bien les purgeurs automatiques ;
  • des fuites dans les raccords, les tuyaux de chauffage ou les émetteurs de chaleur.

Il existe donc de nombreux soucis qui peuvent être à l’origine de la baisse de pression. Si vous faites souvent des purges de radiateurs par exemple, il faut s’attendre à ce que la quantité d’eau dans les canalisations diminue, ce qui a comme conclusion logique une baisse de pression. En outre, un vase d’expansion défectueux peut également être responsable, si sa membrane s’abîme, cela peut causer des variations importantes de pression. D’un autre côté, les purgeurs automatiques peuvent également s’user avec le temps, ce qui peut être une autre raison plausible de la baisse de pression.

Evidemment, la cause la plus fréquente et la plus diagnostiquée, est la fuite, qui peut arriver à différents niveaux. Si elle est importante, il est facile de la détecter, mais elle peut facilement passer sous silence. Finalement, les causes sont assez nombreuses et difficiles à localiser, il est donc préférable de faire appel à un professionnel.

Quelles sont les solutions possibles pour régler la pression de la chaudière ?

Lorsqu’on réalise que le niveau de pression de sa chaudière est anormalement bas, il faut commencer par se poser les bonnes questions ainsi que de trouver la cause. De là, il est possible de décider s’il y a besoin de faire appel à un professionnel ou non.

Si la cause est la purge de radiateurs un peu trop fréquente, il est facile de procéder soi-même à l’appoint d’eau pour faire remonter la pression à une valeur acceptable de 1.5 bar. Cependant, si vous vous retrouvez à faire l’appoint d’eau un peu trop souvent, cela pourrait en réalité être une fuite. Il est donc toujours recommandé de faire appel à un chauffagiste ou un plombier.

Si vous avez en plus de cela une garantie, il serait dans votre intérêt de faire appel à votre installateur. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’un diagnostic professionnel, et de réparations bien faites, ce qui va sans doute empêcher que la situation s’empire et que vous ne deviez remplacer la chaudière en entier.

En conclusion, la baisse de pression dans une chaudière n’est jamais une bonne nouvelle. Les causes sont nombreuses et pas forcément faciles à identifier, il est donc toujours plus intéressant de demander l’avis et l’intervention d’un professionnel.

Élodie
Vous pouvez retrouver grâce à ce site toutes les actualités et les articles comme les bons plans. Je vous propose de me suivre pour en apprendre un peu plus sur mes passions. Je suis surtout spécialisée dans l’immobilier et les technologies !
Lernvid.com Habitat Chaudière Causes et solutions de la baisse de pression d'une chaudière à gaz