Travailler sa voix : que faire ?

Avoir une bonne voix est une bonne chose en soi. Il semble qu'en général, la voix relève d'un caractère inné. Il est alors irresponsable et insensé d'enterrer ses talents et de les laisser dormir. Au lieu de cela, vous avez besoin d'une formation appropriée pour améliorer votre voix. Élargir la gamme de chansons familières, élargir ses ambitions, améliorer le son de sa tête et de sa poitrine, absorber différents mouvements de respiration. Ce sont là tant de recettes qui sont triomphantes pour tous ceux qui veulent devenir un parolier important. Dans ce contexte, il importe de savoir quoi faire pour travailler sa voix.

10 exercices pour améliorer sa technique vocale

Même si vous avez d'excellentes compétences vocales et de phonation, ne vous endormez pas sur vos lauriers ! Sous la direction d'un professeur de chant dans une école de musique ou à la maison, une certaine pratique est toujours nécessaire pour perfectionner vos compétences en chant. Tout le monde préfère utiliser de bonnes techniques pour apprendre à chanter, mais vous pouvez utiliser l'un des dix meilleurs exercices pour améliorer votre voix.

L'échauffement de la voix

Comme la prise de parole en public est souvent délicate ou, du moins, en proie à une pression glottale, il est nécessaire de réchauffer la voix. La première chose à considérer lors de l'échauffement est la corde vocale humaine qui est la partie la plus importante d'un homme : chantez la gamme, taisez-vous pour éviter toute intimidation et utilisez le clavier pour passer de la basse au triple si nécessaire. N'oubliez pas de détendre tous les résonateurs et muscles latéraux : glotte, larynx, pharynx, diaphragme, corps entier… Faites des claquements des joues et des lèvres pour stimuler les articulations.

La respiration abdominale

Apprenez à contrôler la respiration thoracique régulière pour stimuler la respiration abdominale. La meilleure façon de ressentir ce fait est de placer un livre sur votre poitrine : lorsque vous gonflez vigoureusement vos poumons et votre abdomen, il ne tombe pas.

Se faire entendre sans pour autant crier

Ce fait est fondamental dans tous les styles musicaux, mais il est encore plus important dans la musique lyrique. Le périnée et l'abdomen doivent être utilisés pour accompagner le plus de sons possible : c'est une pression respiratoire constante qui permet une "boîte" de cette taille (selon les mots fréquemment utilisés dans l'adresse). Baryton bas ou ténor. La relaxation musculaire causée par la vocalisation peut entraîner une perte de conscience et refléter automatiquement la guérison de tout l'air que le corps utilisait auparavant.

Savoir utiliser sa cavité nasale

Chantez la voyelle en vous pinçant le nez. Il n'y a rien de mieux que de tester la capacité et l'acceptabilité de son résonateur à l'instant. C'est une méthode permettant de mieux utiliser le souffle transitant par la cavité nasale.

Bien amorcer une chanson

Le début de la chanson est une partie importante de la qualité globale de la performance. Ce sont ces détails qui diffèrent entre les géants et les gens ordinaires. Il faut passer du temps à analyser ses attaques musicalement et physiologiquement, en répétant plusieurs fois l'activation d'éléments remarquables : performance musculaire, recherche posturale…

Savoir gérer le stress

La gestion du stress peut libérer votre voix. Il s'agit principalement d'un travail physique détendu et flexible dans la zone dite "OAA" du cou. En bougeant votre tête autour de votre nez comme un pivot, votre subconscient portera attention aux nombreux petits muscles impliqués dans la relaxation.

Miser sur la justesse de la voix

Pour chanter correctement, prenez le temps de réfléchir à votre mélodie avant de pousser la chansonnette. Vos accords doivent donc correspondre à vos idées pour affiner la justesse de votre voix.

S'exercer à l'articulation

Trop de chanteurs modernes ignorent les exercices clairs, mais ils font partie intégrante de tout discours public. Travaillez pour cette qualité, ne serait-ce que pour gagner en confiance.

L'importance de la voyelle

Les voyelles sont au cœur de toute modulation sonore, d'où l'importance du son. Les trois vocalises oui, or et o activent respectivement le pharynx, le larynx et la précision de la voix sans pour autant forcer.

Le bon placement de la langue

Faites attention à la position exacte de la langue qui est généralement trop haute. Il semble que les tonalités gnor, gné et gni vous permettent de trouver la meilleure position.

Ces différents exercices pour travailler votre voix sont efficaces si vous faites preuve de régularité et de détermination. En ce sens, il ne faudrait pas travailler sa voix seulement quelques fois, car il s'agit bel et bien d'un travail au quotidien.

Travailler sa voix au quotidien

Vous devez savoir que les cordes vocales ont besoin d'au moins 7 heures de repos absolu pour retrouver toutes leurs fonctions. Donc, à long terme, faire trop de demandes peut leur nuire plus ou moins et causer beaucoup de désagréments à la profession. En effet, des exercices excessifs peuvent conduire à des dysfonctionnements nécessitant une chirurgie réparatrice et fort coûteuse. En plus, à long terme, cela pourrait mettre en danger les cordes vocales.

Dans la même optique, prendre soin de la gorge, c'est éviter les aliments qui irritent la gorge : boissons gazeuses, produits laitiers, tabac, alcool, etc. Pour le reste, laissez-vous faire la différence, rien de mieux que tout ou partie des 10 exercices vocaux que nous vous présentons brièvement ci-dessus.

Après avoir visité et optimisé tous les aspects du prisme (c'est-à-dire la voix humaine), vos cordes vocales pourront montrer toute leur richesse à votre public. Votre voix vous apportera en même temps un maximum de plaisir et une satisfaction inégalée

Élodie
Élodie
Vous pouvez retrouver grâce à ce site toutes les actualités et les articles comme les bons plans. Je vous propose de me suivre pour en apprendre un peu plus sur mes passions. Je suis surtout spécialisée dans l’immobilier et les technologies !
Lernvid.com Musique Travailler sa voix : que faire ?