mardi , octobre 10 2017
Derniers Articles

Déménager dans la vallée de Montmorency

Prendre le large vis à vis de la ville, on a tous besoin à un moment donné. Mais pour certaines personnes, cela prend, au fil du temps, un caractère obligatoire. La vie urbaine a de nombreuses qualités, qu’il s’agisse des transports en commun permettant de rallier très facilement à point à un autre, de la proximité immédiate de nombreux commerces et de pharmacies, ou encore de la facilité qu’il y a en ville à trouver un restaurant ou un bar où prendre le temps de dîner en amoureux ou simplement de prendre l’apéritif. Ces contingences-là sont pour autant de moindre importance, lorsque l’on commence à souffrir des nuisances que constituent le bruit, les mouvements de foule, les odeurs de pollution, la surpopulation du métro voire pire : la difficulté à trouver un logement à acheter ou même à louer. 

Partir s’installer ailleurs

Avant d’en être arrivé à détester pour de bon l’endroit où l’on vit, il faut résolument prendre la décision de déménager, de quitter cette ville avant qu’on ne la supporte plus, elle, ses véhicules, son air vicié et sa population. Là les questions affluent, en conséquence : où partir, à quel moment, pour quel type de logement, avec quel budget ?… Nombreuses sont en effet les interrogations auxquelles il faut faire face, pour être, par la suite, serein dans ses recherches. Partir sur un coup de tête est la plus mauvaise solution, puisque par elle, on va sans aucun doute possible prendre les mauvaises décisions par la suite : choisir le logement que l’on trouve en premier lieu pour être débarrassé des contraintes immobilières, ne pas faire jouer la concurrence dans son choix de compagnies de déménagement, ne pas profiter des dispositions légales favorables à l’achat, etc. 

Choisir sa destination

Prendre le temps de regarder la situation du marché de l’immobilier autour de soi est la première chose à faire. Une fois que l’on a délimité une commune ou un périmètre géographique qui semble prometteur de ce point de vue, il faut ensuite regarder de plus près quelles offres immobilières sont diffusées, en ligne comme dans les agences. Or il existe des écrins de calme, des havres de verdure et de vieilles pierres, dans lesquelles on trouve facilement de belles demeures à acheter, comme la vallée de Montmorency en Île-de-France, ou bien encore la vallée de l’Andelle en Normandie, qui sont des endroits merveilleux, loin des grands centres urbains sans être tout-à-fait isolés, qui méritent que l’on y regarde de plus près.

Article à Voir

À vous les joies d’Amsterdam

Plein de choses sont à voir aux Pays-Bas. Mais rien que dans sa capitale Amsterdam, …