Quelle aide pour le changement d’une chaudière ?

Eco prêt à taux zéro, crédit d’impôt, prime énergie, Ma Prime Rénov’, TVA à taux réduit…De nombreuses aides financières sont proposées pour ceux qui souhaitent changer leur vieille chaudière.

En effet, le remplacement d’une chaudière au fioul par une nouvelle moins énergivore peut être un investissement plutôt onéreux, c’est pourquoi l’Etat a mis en place des aides financières et des subventions pour encourager les citoyens à passer le cap.

Dans cet article, nous allons découvrir les différentes aides proposées et leurs conditions d’octroi pour remplacer une vieille chaudière.

Ma Prime Rénov’

Proposée pour la première fois en 2020, Ma Prime Rénov’ est l’aide qui remplace le CITE (Crédit d’Impôt en faveur de la Transition Énergétique). Elle permet de financer, sous condition, jusqu’à 10 000 € de vos travaux.

Cette aide est proposée pour les propriétaires occupants et les copropriétaires à condition que le logement en question soit une résidence principale et qu’il ait 2 ans au minimum. Ma Prime Rénov’ est également soumise à des conditions de ressources, puisqu’elle est destinée aux ménages dont les revenus sont modestes.

Le prêt à taux zéro (éco PTZ)

L’éco prêt à taux zéro est également une aide destinée à financer l’installation d’une nouvelle chaudière. C’est un crédit sans intérêts proposé par les banques, il peut atteindre un plafond de 30 000 et peut être remboursé sur une durée de 15 ans (maximum).

Contrairement aux autres aides, l’éco-prêt à taux zéro n’est pas soumis à des conditions de revenus, mais les travaux doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel RGE.

Aides de l’Anah

L’Anah (l’Agence nationale de l’habitat) propose également un programme d’aides financières « Habiter Mieux » dans le cadre des rénovations thermiques des logements. C’est un programme qui a pour but d’aider les propriétaires à financer leurs travaux de remplacement de mode de chauffage obsolète.

Les aides de l’Anah ne sont pas compatibles avec Ma Prime Rénov’, mais elles peuvent être cumulées avec le crédit éco PTZ.

Le montant de ces aides est conditionné par l’objectif de performance des travaux :

  • Si les travaux permettent un rendement de + 25 % , le montant variera entre 7 000 € et 10 000 € ;
  • Si les travaux permettent un rendement de + 35 %, le montant variera entre 10 500 € et 15 000 €.

TVA à taux réduit

La TVA à taux réduit est une aide qui permet aux propriétaires d’acheter de nouveaux équipements avec des taux plus bas.

Pour les chaudières, le taux réduit peut être de 5.5 % (pour le matériel éligible au crédit d’impôt) ou de 10 % (pour le matériel de haute performance qui n’est pas éligible au crédit d’impôt).

Pour pouvoir profiter de cette aide, il faut remplir certaines conditions :

  • Le logement en question doit avoir 2 ans au minimum (qu’il soit un logement principal ou secondaire) ;
  • Le logement ne doit pas être à usage professionnel ;
  • Les travaux doivent être effectués par un professionnel RGE.

Le taux TVA à 10 % est réservé aux travaux d’installation de chaudières à fioul ou à gaz qui permettent de réaliser des efficacités saisonnières de moins de 90 %. On parle donc de chaudière à gaz/fioul à basse température ou des chaudières fioul à condensation.

Le taux TVA à 5.5 % est moins compliqué, car la seule condition pour l’obtenir, c’est que la nouvelle chaudière soit conforme aux performances énergétiques. L’ETAS ou l’efficacité énergétique saisonnière doit être supérieure à 90 %.

Les travaux impliqués dans l’installation de la nouvelle chaudière sont aussi éligibles aux taux réduits de TVA (travaux de génie civil, travaux d’adaptation…).

Les aides locales

Certaines communes, départements, régions ou intercommunalités proposent aussi des aides financières pour la réalisation des travaux de rénovations thermiques, y compris ceux liés à l’installation des chaudières performantes. Ces aides varient d’une commune à une autre, il faut donc se renseigner auprès des collectivités pour connaître les conditions et les plafonds. Les listes d’aides peuvent être consultées auprès des agences départementales ou sur le site de l’Anil (Agence nationale d’informations sur le logement).

Comme on vient de le voir, plusieurs aides financières peuvent être proposées pour financer les travaux de rénovations thermiques, mais attention, toutes les chaudières ne sont pas éligibles à ces aides. Il est donc recommandé de faire appel à un professionnel RGE pour être sûr de vos choix.

Élodie
Vous pouvez retrouver grâce à ce site toutes les actualités et les articles comme les bons plans. Je vous propose de me suivre pour en apprendre un peu plus sur mes passions. Je suis surtout spécialisée dans l’immobilier et les technologies !
Lernvid.com Hâbitat Chaudière Quelle aide pour le changement d'une chaudière ?