Fabriquer son propre e-liquide : quelles sont les méthodes ?

Le DIY est une nouvelle forme de consommation qui vous apprend à fabriquer votre propre e-liquide. Le but est de vous faire savoir comment mieux doser les différents arômes. Pour cela, vous devez juste choisir votre base et la quantité de nicotine que vous souhaitez avoir dans votre cigarette électronique. Il est facile de créer son propre e-liquide, vous n’aurez qu’à suivre les étapes dont nous allons vous faire part dans cet article.

Concevoir son propre e-liquide : comment faire ?

Le e-liquide DIY est une nouvelle méthode qui vous permet de créer et de déguster de nouveaux goûts. C’est aussi une façon plus économique qui vous offre la possibilité d’ajouter d’autres saveurs à votre cigarette électronique. Vous n’aurez qu’à :

  • rajouter quelques gouttes de votre parfum préféré dans une base qui ne contient pas de nicotine ;
  • veuillez attendre pendant 60 minutes à peu près, jusqu’à ce que votre arome se mélange complètement dans la base ;
  • vous n’aurez plus qu’à tester le goût pour voir si cette méthode vous convient !

Les avantages de cette petite astuce DIY sont les suivants :

  • économiser votre argent : parce que vous avez tout fabriqué de vos propres mains ;
  • vous pouvez faire plusieurs mélanges : ce sera une occasion pour vous, de tester d’autres goûts ;
  • vous personnalisez votre e-liquide dans le but d’avoir une vape qui corresponde à vos goûts.

Vous pouvez avoir recours à cette recette simple et efficace. Voici la manière dont vous allez vous y prendre :

  • premièrement, vous allez juste avoir besoin d’associer la base de nicotine et le parfum (que vous aimez le plus) dans une fiole ;
  • ensuite, vous procédez à un mixage manuelle, secouez la fiole pendant 2 minutes en gardant le même rythme. Posez votre fiole le temps que le mélange soit prêt ;
  • enfin, il vous est possible de tester directement votre e-liquide après l’avoir mélanger manuellement. Ce sera votre manière de calculer la durée de la maturation de l’arôme qui convient le mieux à vos goûts.

Quelles sont les autres méthodes DIY pour fabriquer du e-liquide ?

Une deuxième méthode DIY s’offre à vous qui est aussi facile que celle mentionnée plus haut. Vous devez d’abord choisir votre arôme et le taux de nicotine qui vous conviennent le mieux. Ensuite, vous devez utiliser un outil spécial que vous allez pouvoir trouver dans la plupart des magasins et des boutiques spécialisées dans la vente des cigarettes électroniques et de leurs accessoires. Il s’agit bien sûr de l’outil DIY Facile. Cet outil va se charger de vous fabriquer votre e-liquide. Ce sera à vous de décider des dosages qui vous conviennent le mieux.

Est-il indispensable d’utiliser un calculateur ?

Il est important de savoir calculer les dosages pour ne pas obtenir des arrières goûts qui gâchent la saveur de l’arôme et de la vape. Vous pouvez donc avoir recours un calculateur qui va se charger de prendre en compte les dosages préconisés par les fabricants pour chacune des saveurs. Les calculateurs disponibles sur le marché indiquent de manière automatique les différentes quantités d’arôme en millilitres. Ils indiquent notamment les quantités d’e-liquide finales que vous allez avoir. Comme bonus, ces calculateurs peuvent aussi mesurer les différents taux de nicotine.

Quels sont les conseils à suivre ?

Il est recommandé d’utiliser un calculateur lorsque vous souhaitez fabriquer tout seul votre e-liquide car les résultats indiqués sont fiables. Si vous souhaitez calculer les dosages de manière approximative, vous devez répartir l’e-liquide final par 10, pour avoir le bon nombre de fioles. Le calculateur reste tout de même un excellent outil qui va vous permettre de ne pas échouer lors de votre fabrication d’e-liquide.

Élodie
Vous pouvez retrouver grâce à ce site toutes les actualités et les articles comme les bons plans. Je vous propose de me suivre pour en apprendre un peu plus sur mes passions. Je suis surtout spécialisée dans l’immobilier et les technologies !
Lernvid.com DIY Fabriquer son propre e-liquide : quelles sont les méthodes ?