Le moteur de Recherche Qwant ambitionne de battre Google

Qwant ambitionne de rattraper Google.

Lancé en 2013 par deux Français, le moteur de recherche Qwant veut suivre les pas de Google et franchir les frontières de l’Hexagone. La firme a mis au point de nouvelles stratégies pour cette année 2015, souhaitant conquérir notamment le marché européen et devenir le moteur de recherche pour les enfants. Les réseaux sociaux se retrouvent également au cœur du programme de la société.

2015, une « année décisive »

Lancé par Eric Leandri et Jean-Manuel Rozan il y a de cela 2 ans, Qwant a démarré avec seulement 500 millions de recherches pendant sa première année, pour atteindre ensuite le triple, soit 1,6 milliard en 2014. Assurée d’être sur la bonne voie, la firme définit un plus gros objectif pour cette année 2015 : franchir le cap des 15 milliards. La mission reste toutefois difficile, surtout que Google reste le moteur de recherche privilégié pour 9 internautes sur 10 en France. Les dirigeants de la boîte sont pourtant optimistes face à la situation. En 2014, Qwant a notamment gagné quelque 5 millions d’euros auprès du groupe d’édition allemand Axel Springer. Un bon départ pour concrétiser les nouveaux projets.

Un moteur de recherche pour enfants

Afin de prendre quelques parts de marché au géant Google, Qwant a orienté sa stratégie vers les enfants. L’entreprise a développé un moteur de recherche pour enfants, baptisé Qwant Junior, qui intéresse particulièrement le ministère de l’Éducation nationale. Les contenus affichés sur ce moteur sont filtrés pour les moins de 13 ans et, avec des tests à succès, Qwant espère pouvoir installer ce moteur spécifique dans les écoles primaires.

Une spécialité pour les réseaux sociaux

Cette année 2015, Qwant souhaite également revoir et optimiser les recherches sur les réseaux sociaux. À son début en 2013, le moteur de recherche a été critiqué par un blogueur, selon lequel ses résultats de recherche étaient basés sur l’algorithme de Yahoo et que ceux sur les réseaux sociaux venaient de Kurrently. La firme affirme cependant disposer d’un système d’indexation fiable, basé sur la technologie Yourank, développée en interne. L’entreprise également son algorithme afin de trier les informations plus efficacement. Les résultats de recherche sont basés spécialement sur Facebook et Twitter.

Ceci étant, Qwant a encore un certain chemin à faire, à commencer par la revue de l’ergonomie du moteur. Jean-Manuel Rozan promet une version plus lisible et plus simple pour cette année 2015. À condition, bien évidemment, de trouver les fonds nécessaires pour concrétiser les projets.