Home / Technologies / l’addiction au Smartphone limite les efforts de raisonnement

l’addiction au Smartphone limite les efforts de raisonnement

Les adeptes de Smartphone n’utilisent plus leur matière grise. 

Si les Smartphones comptent de plus en plus d’utilisateurs à l’heure actuelle, l’usage régulier de ces téléphones mobiles n’est pas sans conséquence. Une étude réalisée par l’Université de Waterloo, au Canada, a notamment montré que l’addiction au Smartphone provoque une paresse intellectuelle importante. Zoom sur le sujet…

Une solution de facilité… qui a un prix !

L’utilisation des Smartphones s’accompagne aujourd’hui de plus en plus d’addiction. Pour les détenteurs de ces téléphones mobiles, il suffit de les utiliser pour rechercher une adresse, un numéro de téléphone, un nom, mais aussi pour faire des calculs ou organiser leur agenda, entre autres. Un gadget particulièrement utile donc, mais qui, pourtant réduit fortement l’usage de la matière grise chez l’utilisateur. Les chercheurs en psychologie de l’Université de Warteloo, à Toronto, ont notamment réalisé une étude sur les conséquences de cette addiction au numérique. Résultat : les adeptes des Smartphones sont paresseux intellectuellement.

Une capacité de raisonnement réduite

Afin de découvrir les impacts des Smartphones sur les capacités cognitives des utilisateurs, ces chercheurs canadiens ont analysé les comportements intellectuels de 660 individus. Les tests se sont particulièrement tournés autour des capacités analytiques et cognitives des sujets, avec également une analyse de leurs comportements verbaux et leur fréquence d’utilisation des Smartphones. Ainsi, les résultats ont montré que les personnes utilisant ces téléphones de manière intensive sont les plus lentes en termes de raisonnement. Elles sont, en effet, toujours tentées de trouver les réponses dans ce gadget et n’ont qu’un recours moindre à leur intelligence analytique.

Les « penseurs intuitifs » particulièrement concernés

Toujours d’après les analyses de ces chercheurs, les « penseurs intuitifs » sont les plus concernés par cette paresse intellectuelle. Au lieu de puiser dans leur capacité de raisonnement, ces derniers ont, en effet, tendance à compter sur leurs instincts pour trouver les réponses à une question. Ils sont ainsi, automatiquement, plus tentés d’avoir recours aux Smartphones pour résoudre les problèmes, plutôt que de faire appel à leur intelligence analytique. Selon le coauteur de l’étude, Gordon Pennycook, ces personnes n’ont tout simplement pas envie de faire des efforts de raisonnement. Même si, en réalité, elles connaissent déjà les réponses, elles n’ont pas assez de motivation pour raisonner et préfèrent trouver les réponses faciles dans les téléphones. Bien que détenteurs de Smartphones, certains usagers restent cependant des penseurs analytiques, qui n’usent pas trop des moteurs de recherche virtuels. Publiée dans la revue « Computers in Human Behavior », l’étude rapporte cependant que, jusqu’à aujourd’hui, aucune recherche n’a encore confirmé la réduction de l’intelligence chez les utilisateurs de Smartphones.

A propos Élodie

Article à Voir

Nouvelle Montre Apple Watch

La nouvelle montre Apple Watch bientôt en vente Pour les inconditionnels de la marque à …