Privée de Smartphone, elle fait boire de la javel à sa mère

Smartphone confisqué, une jeune fille empoisonne sa mère !

À seulement 12 ans, une jeune fille a été incarcérée pour tentative de meurtre. Une adolescente qui a (excessivement) mal pris la punition de sa mère. Après avoir été privée de son Smartphone, elle a tenté d’empoisonner cette dernière pour se venger.

 

Empoisonnement à l’eau de javel

De nos jours, l’addiction des jeunes aux téléphones n’est plus un scoop. Pratiquement tous les adolescents possèdent des Smartphones, qui ne servent plus uniquement à téléphoner ni à envoyer des messages, mais aussi à naviguer sur internet, sur les réseaux sociaux en particulier. Ainsi, en guise de punition, il n’est pas rare que les parents confisquent ce bijou précieux de leurs enfants. Les conséquences peuvent cependant être imprévisibles. Le 2 mars 2015, une adolescente de 12 ans est notamment tombée dans une grande colère après que sa mère ait confisqué son Smartphone. La première fois, elle a versé de l’eau de Javel dans le smoothie de sa maman. Celle-ci raconte avoir senti une odeur bizarre, mais l’a interprétée comme un mauvais rinçage. Elle s’est ensuite sentie mal, si l’on en croit le rapport du commandant police Heidi Prentup, mais le malaise n’a pas duré.

 

Deux tentatives en quelques jours

Une première tentative qui fut donc un échec pour la jeune fille, mais elle va malheureusement persévérer. Quatre jours plus tard, l’adolescente retente, en effet, le coup. Mais cette fois, elle versera directement l’eau de Javel dans la carafe d’eau. Comme de nombreuses mères expertes en ménage, sa mère a reconnu l’odeur sans avoir goûté. Encore une fois, la tentative n’a pas abouti pour la petite.

Interpellée alors pour tentative de meurtre, la jeune fille est actuellement incarcérée dans une prison pour mineurs. Le commandant Heidi Prentup, en charge de l’affaire, raconte qu’elle a reconnu son acte. L’adolescente a en effet avoué que son souhait était de « tuer » sa mère parce que celle-ci avait confisqué son téléphone.

 

L’addiction aux téléphones portables, un fait à risques

Les gadgets technologiques ne cessent aujourd’hui de séduire des adeptes, qui sont de plus en plus jeunes. Selon le site Gartner.com, près de 5,1 milliards de personnes dans le monde possèdent au moins un téléphone portable. Une étude britannique, réalisée en 2012, a pourtant démontré que 66 % des personnes utilisant des Smartphones en deviennent dépendantes. Les conséquences d’une privation peuvent être graves, dont une bonne dose d’anxiété.