Madame Bovary revue par Jean Rochefort

Madame Bovary, revue en version swag par Jean Rochefort

À l’aube de son 85ème anniversaire, qui sera célébrée le 29 avril 2015, Jean Rochefort fait le buzz sur internet avec une nouvelle version de Madame Bovary. L’acteur d’ « Un éléphant ça trompe énormément » n’hésite pas à prouver que, malgré son âge, il reste un homme « branché » ou « swag » si l’on adopte le jargon des jeunes. La vidéo n’a pas tardé à attirer l’attention.

 

« L’histoire d’un p’tit puceau tout mou… »

« Une petite zouz qui kiffe le luxe »… telle est la description de Madame Bovary, l’héroïne du roman de Gustave Flaubert, lorsque celui-ci est revu avec un style swag par Jean Rochefort. L’acteur a conté le livre avec les mots des jeunes aujourd’hui, à travers une vidéo de 3 minutes environ. Une réalisation de Serge Khalfon, sur les textes de Quentin Leclerc et Michel Pimpant, qui a fait automatiquement du bruit sur la toile.

Les deux auteurs du film « Les boloss des belles lettres » y sont allés fort avec les mots, que Jean Rochefort a eu le plaisir d’interpréter à sa façon. Publiée sur le net et partagée par le Huffington Post le 20 mars 2015, la vidéo a enregistré plus de 130 000 vues en seulement 24 heures. L’acteur, qui justifie de plus de 50 ans de carrière à son palmarès, décrit le roman comme « L’histoire d’un p’tit puceau tout mou ». Celui-ci serait comparable à des « Chocapics au fond de leur bol… ». Une revisite à voir absolument pour les fans de littérature.

 

Jean Rochefort, une grande star du cinéma français

Si l’on s’intéresse au parcours de Jean Rochefort, celui-ci peut être fière de son demi-siècle de carrière. L’acteur français, né au cœur de la cité parisienne, débute dans le cinéma au début des années 60, après avoir expérimenté le théâtre pendant quelques années. À peine débarqué dans le domaine, il se démarque déjà en 1962 dans « Cartouche », un film d’aventures franco-italien. Un début qui sera suivi par toute une série d’apparitions à succès. Jean Rochefort a notamment joué dans « Angélique, marquise des anges », dans « L’Horloger de Saint-Paul », ou encore dans « Un éléphant ça trompe énormément » vers la fin des années 70. La star a également fait des apparitions dans des réalisations plus récentes, si l’on ne cite que « Rrrrr ! » ou « Astérix et Obélix : Au service de sa majesté ». Des passages à la télévision et des réalisations derrière la caméra ont également marqué la carrière de ce grand homme. Depuis toujours, Jean Rochefort a également été un excellent narrateur, et il le prouve encore aujourd’hui.