Élections Départementales 2015 : le FN casse les scores

Élections départementales : le FN casse les scores dès le premier tour !

Huit candidats du Front National ont été élus dès le premier tour, lors des élections départementales. Avec plus de 25 % de voix récoltés, le parti a pratiquement cassé les scores. Une victoire qui, d’autant plus, n’est pas prêt de s’arrêter là, avec une présence garantie dans près de 1 100 cantons au second tour.

 

Mieux qu’aux Européennes…

Alors que le Front National a déjà remporté les Européennes avec 24,85 % de voix, le parti signe encore une victoire encore plus percutant dans le cadre des départementales. Après totalisation du ministère de l’Intérieur, les résultats ont été rapidement dévoilés, avec 25,72 % de votes récoltés par le parti. Un chiffre qui fait élire 8 candidats dès le premier tour, et qui place le FN devant le PS, mais toutefois derrière l’UMP. À noter néanmoins que pour le premier dimanche dédié aux départementales, les régions pas trop favorables au Front National n’ont pas participé aux suffrages, dont Lyon, Paris, la Martinique et la Guyane. Les discussions restent ainsi ouvertes quant à cette « belle » victoire.

 

Une présence assurée au second tour

En plus d’un score exceptionnel au premier tour, le Front National s’assure une présence dans près de 1 100 cantons au second tour. Le décompte a été réalisé par l’AFP, selon les chiffres recueillis auprès du ministère de l’Intérieur. Des résultats qui conduiraient probablement le FN dans 297 triangulaires et dans 772 duels, toujours d’après le décompte. Les élections départementales ont fait démarquer automatiquement le parti Le Pen, avec des scores exceptionnels enregistrés quelques régions. Les meilleurs résultats ont notamment été enregistrés dans le Var, avec 38,90 %, dans l’Aisne avec 38, 76 et dans le Vaucluse, où il a récolté 37,40 % des voix. Pour le Front National, le pari est en tout cas tenu. Marine Le Pen a, en effet, déclaré que leur objectif était avant tout d’obtenir de meilleurs chiffres qu’en 2011, où seuls 2 conseillers généraux ont obtenu le pouvoir. Plus de crainte à avoir, ainsi, pour le parti. D’autant plus qu’il sera probablement présent dans plus de la moitié des cantons.

 

Les élections départementales 2015 sont qualifiées comme étant une grande étape d’ « enracinement » pour le Front National. Le parti a atteint un chiffre record lors de ces élections locales. Une première après les 3 564 059 scrutins établis lors des régionales en 2004.